L'objectif de l'étude de sols

L'objectif de l'étude de sol est d'identifier les risques géologiques potentiels (sécheresse, innondablilité, glissements de terrain, sismicité, etc ...inventoriés par le ministère de l'environnement), de reconnaître la nature et les caractéristiques du sous-sol au droit de votre projet, et de déterminer les horizons de fondation possible ainsi que les adaptations nécessaires liées au contexte géologique.
Les résultats de cette étude vous permettront d'anticiper les mauvaises surprises telles que des sur profondeur de fondation, des travaux de drainage non prévus, etc ... Décelés suffisamment tôt, une sur profondeur du niveau de fondation, des circulations d'eau proches de la surface, etc ... peuvent aussi être traitées par des modifications du projet et pas seulement par des travaux supplémentaires.

Les résultats de cette étude vous permettront d'assurer la pérennité de votre investissement tant vis-à-vis de la “ résistance ” du sol que de la présence d'eau ou de la stabilité des talus, pentes, etc...

Les principaux types de missions

Les études font l'objet d'une classification définie par la norme NF P 94-500 qui affecte à chaque stade de l'avancement d'un projet un type de mission donné.
Conformément à l'annexe A de la dite norme, pour les maisons d'habitation, considérées comme des ouvrages simples, la conception géotechnique peut être réalisée en une phase unique comprenant toutes les études permettant l'exécution du projet.

Les études géotechniques préalables

G1PGC : L'étude Phase Principes Généraux de Construction est réalisée au stade d'une étude préliminaire, d'esquisse ou d'APS. Elle permet d'établir un modèle géologique préliminaire avec une première identification des risques liés aux aléas géologiques du site. Cette étude à pour but de définir certains principes d'adaptation au site d'un projet non encore défini (par exemple : recommandations sur l'implantation du projet, la profondeur des horizons porteurs potentiels, la protection vis-à-vis des risques naturels).

G2AVP : L'Etude géotechnique phase Avant Projet est réalisée au stade de l'avant projet (permis de construire). Cette étude permet la mise au point de l'avant projet en définissant les hypothèses géotechniques à prendre en compte et en identifiant les principes généraux de construction (terrassement, soutènements, fondations, risque de déformation des terrains, dispositions vis-à-vis de la nappe phréatique et des avoisinants, etc ...) Cette mission doit permettre de réduire les conséquences des risques géologiques majeurs identifiés.

L'étude géotechnique de projet

G2PRO : L' Etude géotechnique de Projet a pour but de dimensionner les ouvrages géotechniques. Cette étude donne une synthèse des hypothèses géotechniques à prendre en compte au stade du projet (valeurs caractéristiques des paramètres géotechniques en particulier), des notes techniques donnant les choix constructifs des ouvrages géotechniques (terrassements, soutènements, pentes et talus, fondations, assises des dallages et voiries, améliorations de sols, dispositions vis-à-vis des nappes et des avoisinants), des notes de calcul de dimensionnement, un avis sur les valeurs seuils et une approche des quantités.

Exécution des ouvrages géotechniques

G3 : l'Etude et suivi géotechniques d'exécution. Elle se déroule en 2 phases :

  • La phase étude qui étudie dans le détail les ouvrages géotechniques projetés établit un dimensionnement, définit les méthodes et conditions d'exécution, les dispositions constructives, le phasage et décrit le suivi et les contrôles à prévoir au cours du déroulement du chantier.
  • La phase Suivi dont le but est de vérifier que les ouvrages sont bien réalisés dans les règles de l'art et de contribuer à la maîtrise des risques géologiques permet de réduire les risques résiduels.

G4 : L'objectif de la mission de Supervision géotechnique est la vérification de conformité et la validation de l'étude et du suivi géotechnique d'exécution dans le respect des règles de l'art pour contribuer à la maîtrise géologique.

Diagnostic géotechnique

G5 : Le Diagnostic Géotechnique G5 est une étude approfondie d'un ou plusieurs éléments géotechniques spécifiques à tous les stades d'avancement d'un projet ou pour un ouvrage existant avec ou sans sinistre.

Les moyens de reconnaissance

Tous les moyens de reconnaissance sont intégrés en interne, ce qui permet à GFC :

  • De maîtriser le déroulement de l'intervention, garantissant ainsi la qualité et les délais.
  • D'être réactif s'il y a nécessité d'étendre l'intervention (approfondissement des sondages, sondage complémentaire, etc ... )

Les Moyens :

  • 13 personnes dont 3 ingénieurs ayant de 5 à 15 ans d'expérience dans la profession,
  • 6 ateliers de sondage comprenant des machines de 1 à 6 tonnes équipées d'enregistreurs de paramètre de forage et de pressiomètres permettant ainsi de réaliser tout type de sondage y compris dans des espaces réduits.
  • 4 pénétromètres dynamiques lourds
  • 1 laboratoire permettant de réaliser les essais d'identification (limites d'Atterberg, valeur au bleu de méthylène, granulométrie, équivalent de sable, etc ...) mais aussi des essais de comportement (limites de retrait, essais Proctor, essais de cisaillement, essais à l'oedomètre, etc ...)

Le rapport d'étude

C'est le compte rendu de la mission confiée.

Le rapport d'étude fournit une description du terrain et de son environnement (topographie, végétation, avoisinants, etc ...), une synthèse de la reconnaissance et des essais réalisés. Enfin, il conclut sur l'adaptation du projet au terrain, (terrassement, fondations, dallage) en tenant compte des risques et aléas inventoriés lors de la mission ou plus généralement par le ministère de l'environnement notamment les mouvements de sol (sécheresse & glissements de terrain) l'innondabilité, la sismicité, etc...).

Dans le cadre de l'enchaînement des missions géotechniques tel que prévu dans la norme NF P 94-500 chaque mission (G1PGC, G2AVP, G2PRO, G3, G4) permettra de mieux définir le risque ou l'aléa identifié au cours de la ou des missions précédentes.

.